Cher invité, l'inscription à notre forum est facile et gratuite, elle est nécessaire pour mieux profiter de ces contenus. veuillez vous inscrire ou connectez vous si vous avez déjà créé un compte. Bonne navigation!

Les antibiotiques, c'est pas automatique ... chez les animaux aussi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les antibiotiques, c'est pas automatique ... chez les animaux aussi

Message par Aδmin le Dim Mai 09, 2010 11:19 am

Les antibiotiques, c'est pas automatique ... chez les animaux aussi


Une vache normande le 16 aout 2007 sur l'exploitation d'Eric Maertens à Douville-en-Auge, dans le Calvados.


La consommation excessive d'antibiotiques dans l'élevage représente un risque majeur pour l'animal mais aussi pour l'homme, en raison de la résistance toujours plus grande des bactéries, selon les professionnels de la santé.

"L'antibiotique est un médicament miracle car il a notamment permis de guérir les méningites tuberculeuses, il y a 60 ans, mais les tonnes d'antibiotiques utilisées font que les bactéries deviennent de plus en plus résistantes", a indiqué jeudi à Paris le professeur Antoine Andremont, directeur du laboratoire de bactériologie du groupe hospitalier Bichat-Claude Bernard.

"A partir des années 80, l'industrie pharmaceutique a arrêté de mettre sur le marché de nouveaux antibiotiques alors que la résistance des bactéries continuait à augmenter", a-t-il poursuivi.

La plupart des antibiotiques qui sont issus de micro-organismes et ont la propriété de tuer d'autres micro-organismes, notamment les bactéries infectieuses, doivent être moins utilisés pour les animaux d'élevage mais réservés aux personnes malades.

"Il faut garder l'activité des antibiotiques pour soigner les hommes malades", insiste Antoine Andremont.

Selon lui, ces 60 dernières années, il y a eu quelques centaines d'antibiotiques sur le marché, soit un ou deux millions de tonnes sur la planète.

Le succès des antibiotiques, qui sont peu toxiques, a poussé les vétérinaires et les éleveurs à les utiliser largement. La prescription d'antibiotiques en médecine humaine a baissé de 25% en 10 ans, grâce à des campagnes de santé publique, mais est stable en médecine vétérinaire, avec des antibiotiques de plus en plus puissants.

L'Union européenne estime à 25.000 le nombre de décès par an imputable au phénomène d'antibiorésistance, qui touche essentiellement les régions d'élevage intensif comme la Bretagne (porcs) ou la Sarthe (poulets).

Pour certains éleveurs, il faut recourir à des solutions naturelles pour augmenter la résistance des animaux aux infections.

"Je n'utilise pas les antibiotiques préventifs mais je veille au bien-être de mes animaux à qui j'offre plus d'espace, une nourriture saine comme le lin", témoigne Christian Valette qui possède 300 bovins dans l'Aubrac (Massif central).

"Je ne soigne les animaux avec les antibiotiques que lorsqu'ils ont une grippe", dit-il.

Aujourd'hui, pour limiter la croissance de la résistance des bactéries, les pouvoirs publics réservent les nouveaux antibiotiques au milieu hospitalier, avant de les rendre éventuellement accessibles à la médecine de ville et/ou à l'utilisation vétérinaire.


Aδmin
Administrateur
Administrateur

Messages : 50
Points : 121
Date d'inscription : 26/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ibnsina.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum