Cher invité, l'inscription à notre forum est facile et gratuite, elle est nécessaire pour mieux profiter de ces contenus. veuillez vous inscrire ou connectez vous si vous avez déjà créé un compte. Bonne navigation!

les convulsions hyper thermiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les convulsions hyper thermiques

Message par fzohra le Mer Juil 28, 2010 9:12 pm

La convulsion hyperthermique du nourrisson ou de l'enfant est une crise convulsive avec des contractions musculaires involontaires généralisées, liée à une température supérieure ou égale à 38° sans rapport avec une infection du système nerveux central.
Elle concerne 3% des enfants, le risque maximum se situant vers la 2e année de vie, puis diminue avec l'âge. Les convulsions sont rares avant 6 mois et après 5 ans.
Les récidives sont fréquentes (30 à 40%), survenant surtout avant l'âge de 3 ans, et dans l'année suivant le premier épisode. Le risque est plus élevé après une deuxième convulsion.

Lors de la crise, le bébé convulse, il y a parfois une révulsion des yeux, il ne pleure pas, il n'est pas conscient. L'épisode dure moins de 15 minutes, sinon on parle de convulsions fébriles complexes. Au-delà de 30 minutes, il s'agit d'un état de mal convulsif. Parfois la convulsion précède la fièvre[1].
Il faut alors prévenir immédiatement un service médical d'urgence et faire baisser la température de l'enfant rapidement en le déshabillant totalement et en le mouillant avec de l'eau tiède sans l'essuyer. Il est important de protéger l'enfant contre les risques de traumatismes, d'assurer une libération des voies aéro-digestives supérieures et de le mettre en position latérale de sécurité.
L'enfant doit être examiné par un médecin après l'épisode. Le rôle du médecin est alors de s'assurer que la convulsion est bien due à la fièvre, d'éliminer une infection du système nerveux central comme un méningite ou une encéphalite, de préciser l'origine de la fièvre (infection virale, poussée dentaire, otite, angine ...), de préciser si la crise hyperthermique est simple ou compliquée et dans ce cas un EEG permettra de discuter l'intérêt d'un traitement anti-épileptique.
Dans l'immense majorité des cas, la crise est simple et bénigne, le traitement médical repose uniquement sur un anti-pyrétique comme le paracétamol. Rarement on peut prescrire du valium intra-rectal à injecter à l'aide d'une canule en cas de risque de récidive convulsive. Cependant des études ont démontré que l'administration systématique d'anti-pyrétiques ne prévenait pas l'apparition de convulsions fébriles.
Rarement, la crise peut être grave lorsqu'elle dure plus de 10 minutes, lorsqu'elle se répète très souvent, lorsqu'elle touche un nourrisson de moins de 9 mois ou un enfant de plus de 5 ans, lorsqu'elle est accompagnée de signes neurologiques persistants. Dans ce cas une hospitalisation est nécessaire.
Causes des convulsions du nourrisson
Points importants
Les convulsions sont extrêmement impressionnantes pour 3 raisons :
• D'abord l'enfant tremble de tous ses membres de façon très violente, sans qu’on ne puisse rien faire pour l'arrêter. Ces convulsions sont parfois précédées d'un cri, et toujours suivies d'une chute. Son corps se raidit puis se met à trembler très fortement (bras et jambes). Ses yeux sont fermés ou révulsés. Il peut se mordre la langue (pas toujours) et son visage devenir tout bleu. Ensuite il se met à respirer bruyamment et reste hébété pendant plusieurs minutes. Il perd parfois ses urines. La perte d'urines est décelable uniquement chez un enfant qui n'a pas de couches.
• Ensuite, ce qui est inquiétant (et qui est caractéristique des convulsions) c'est qu'il ne répond pas : il est sans connaissance.
• Enfin, après la crise il ne se réveille qu'au bout de 5 à 10 minutes minimum.
Pourtant il faut s'efforcer de rester calme et surtout ne rien faire. Votre rôle est d'observer la scène et de bien retenir tout ce qui s'est passé.
Les convulsions correspondent en fait à une véritable crise d'épilepsie dont les causes sont variables.
Points particuliers
• Certains signes de gravité doivent faire appeler le Samu. C'est le cas si la crise dure plus de 5 mn, ou si après s'être arrêtée, elle recommence, que l'enfant ait ou non repris connaissance dans l'intervalle.
• De même, si la crise est survenue après un traumatisme crânien ou si l'enfant ne se réveille pas au bout de 20 mn.
Raisonnement du médecin
• Généralement le médecin n'est pas là au cours de la crise car celle-ci survient sans signe d'avertissement, et ne dure en moyenne que 5 mn. Le médecin arrive donc après la bataille . Son premier souci est d'interroger l'entourage : l'enfant a t-il crié, avait-il les yeux révulsés en arrière, combien de temps a duré la crise, combien de temps a t-il mis pour reprendre conscience ? Grâce aux réponses de l'entourage, il pourra déterminer s'il s'agit bien de convulsions.
• À partir de là, il attend que l'enfant se réveille et l'examine pour vérifier que cette crise n'a pas entraîné de séquelles. Généralement il n'y en a pas. Il sera amené, soit à proposer une hospitalisation, soit à laisser l'enfant à domicile après lui avoir introduit un anticonvulsivant (généralement du valium) dans le rectum au moyen d'une poire. Le but d'éviter une nouvelle convulsion.
• Se pose ensuite le problème de la cause. Certaines sont évidents comme les convulsions hyperpyrétiques chez l'enfant. Il en est de même chez les enfants épileptiques connus qui n'en sont pas à leur première crise et dont la cause (ou l'absence de cause) est établie.
• C'est parfois beaucoup plus complexe, et le diagnostic nécessite une hospitalisation pour trouver la cause, ou des examens à faire en ville, comme un scanner , une IRM ou un électroencéphalogramme .
[b]

fzohra
Modérateur
Modérateur

Messages : 67
Loisir : sport
Points : 246
Date d'inscription : 11/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum