Cher invité, l'inscription à notre forum est facile et gratuite, elle est nécessaire pour mieux profiter de ces contenus. veuillez vous inscrire ou connectez vous si vous avez déjà créé un compte. Bonne navigation!

les lésions élémentaires(dermato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les lésions élémentaires(dermato)

Message par fzohra le Mar Juil 27, 2010 1:35 am

les lésions élémentaires

Introduction
La démarche diagnostique en dermatologie est unique dans le sens où nous avons à disposition des lésions cutanées immédiatement accessibles à l’examen visuel.
La peau peut être dans certain cas le miroir des maladies internes

Définition d’une lésion élémentaire
C’est le processus lésionnel facilement individualisé
Il s’agit de lésions simples auxquelles on peut rattacher les différentes affections cutanées et à l’aide desquelles on peut les décrire
Les lésions élémentaires primitives correspondent assez directement au processus lésionnel initial
Les lésions élémentaires secondaires représentent l’évolution du processus initial
Les lésions intriquées representent l’association de 2 ou plusieurs lésions élémentaires réalisant un véritable syndrome

La sémiologie de la peau comporte de caractériser une éruption d’ après trois facteurs ; la nature de la lésion élémentaire ; le groupement de ces lésions élémentaires sur une zone limitée et la topographie des lésions

a-Pour individualiser une lésion élémentaire certaines questions sont à poser

1-Est-ce que la lésion est palpable ?

Lésion visible, mais non palpable : la macule
Lésion hyperpigmentée
Lésion hypopigmentée
Lésion bleutée
Lésion jaune
Lésion érythémateuse
Macule atrophique

Lésion palpable : en relief

2-Est-ce que la surface de la lésion est normale ?
La peau normale est lisse et son microrelief (il s’agit des petits plis dus aux papilles dermiques) est visible

a-Lésion palpable dont la surface est normale
Lésion à contenu solide
- papule : 5à 10mm
• plaque : plus de1 cm en relief plus étendue en surface qu’en hauteur
• lichénification : épaississement de la peau avec exagération des sillons
• végétation (parfois humide et érosif) : excroissance souvent suintante de consistance molle
- tubercule : intradermique sans ou avec peu de relief circonscrit et mobile
- nodule : plus de 10mm rond ou hémisphérique
• tumeur : plus de 20mm
• nouure : plus de 5mm
• gomme : lésion évolutive passant par 4 stade : nodule ,ramollissement, fistulisation et cicatrice

Lésion à contenu liquide (la surface de la peau est surélevée)
- vésicule ; moins de 3 mm
- bulle : plus de 5mm
- pustule : à contenu d’emblé trouble ; folliculaire ou non

b-Lésion palpable dont la surface est altérée
L’épiderme est absent
- érosion
- excoriation
- fissure et rhagade
- ulcération et ulcère

La peau est recouverte d’une substance qui se détache
- squames(différente de la kératose par l’absence de dureté à la palpation) : lamelle de cellule corné a la surface de la peau
- croûte : desséchement superficielle d’un exsudat d’une sécrétion ou d’une nécrose
- nécrose (elle peut être adhérente) ; portion de tissu non viable qui’ a tendance à s’éliminer

La peau (couche cornée) est épaissie, donnant une impression de dureté à la palpation
- corne, kératose
- verrucosité

La peau est amincie (le microrelief a disparu et la peau devient transparente)
- atrophie
- poïkilodermie
- cicatrice

3-Est-ce que la consistance de la peau est normale ?
Modification de la consistance de la peau
La peau est trop dure et glisse mal
- sclérose
La peau est trop lâche
- ridule, ride
- cutis laxa
- anétodermie
La peau est boudinée
- oedème
- myxoedème

4-Est-ce que la température et la sensibilité de la peau sont normales ?
La peau est insensible à tous les modes et froide
- gangrène et nécrose

La peau est froide mais conserve une sensibilité normale
- hypoperfusion
La peau est chaude et sensible
- inflammation

5-est ce que les lésions s’accompagnent de signes fonctionnels ?
 le maître signe fonctionnel est le prurit et l’on distingue des dermatoses prurigineuses et d’autres non prurigineuses.
 Autres signes fonctionnels : brûlures, tension, fourmillements...
b-Groupement des lésions:
Les lésions élémentaires peuvent rester isolées, distinctes les unes des autres, se disposer sur un mode linéaire, annulaire, arciforme, etc.….ou confluer pour former des plaques ou des placards.
c-La topographie :
 Son analyse révèle la localisation de certaines dermatoses sur des zones électives :
* poignet : lichen plan
* coude , genou , sacrum :psoriasis
 Oriente vers la nature étiologique d’une dermatite de contact.
 Illustre la remarquable symétrie de plusieurs éruptions

d- manœuvres destinées a mieux analyser la lésion
 La vitropression : consiste à appliquer fermement un objet transparent (verre ou plastique) contre la lésion cutanée, permettant ainsi de la « vider » de son sang
 L’examen en lumière de Wood consiste à examiner en lumière
« ultraviolette » la peau à l’obscurité. La pigmentation cutanée est exagérée, accentuant ainsi le contraste entre la peau normale et de zones dépigmentées .
Exp: dans le pityriasis versicolor en constate la présence d’une fluorescence jaunâtre
 L’application de certaines substances sur la peau :
Il permet parfois d’obtenir des renseignements utiles :
– l’application d’une goutte d’huile: remplace l’air entre les squames
et modifie les propriétés de réfraction de la kératine. Ceci est
particulièrement intéressant pour chercher les stries de Wickham du lichen ;
– l’application d’encre de Chine suivie d’un lavage : permet la recherche de sillons scabieux sans avoir recours à la lumière de Wood.
 La palpation linéaire ferme :
-A l’aide d’une pointe mousse permet de rechercher un dermographisme.
- La friction de certaines lésions provoque une réaction urticarienne, appelée signe de Darier, caractéristique des mastocytoses.
 Une traction de la peau :
Normale et/ou péribulleuse permet parfois de provoquer un décollement cutané : ce signe de Nikolsky se produit dans les maladies bulleuses intraépidermique, dans la nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell) et dans certaines maladies bulleuses jonctionnelles (épidermolyse bulleuse acquise).
 Le Grattage : par l’ongle ou a l’aide d’une curette mousse permet dans certaines lésions de faire apparaitre la desquamation ou de provoquer un purpura linéaire.
 L’examen à la loupe dermatologique : permet d’affiner
L’inspection et de mieux reconnaître les altérations de la surface des lésions.
 La dermatoscopie : est une technique qui permet l'examen de la surface cutanée à l'aide d'un système de grossissement comportant un éclairage intégré
Exp : diagnostic du mélanome






[b][i]

fzohra
Modérateur
Modérateur

Messages : 67
Loisir : sport
Points : 246
Date d'inscription : 11/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lésions élémentaires(dermato)

Message par Aδmin le Mer Juil 28, 2010 12:47 am

Merci F/zohra pour vos participations. bonne continuation

Aδmin
Administrateur
Administrateur

Messages : 50
Points : 121
Date d'inscription : 26/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ibnsina.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum